L’assertivité, clé de la réussite personnelle et professionnelle, est une compétence précieuse, souvent méconnue. Plus qu’un simple concept, l’assertivité est une affirmation de soi non violente et efficace, un savant équilibre entre l’écoute active et le respect des limites. 

Mais qu’en est-il lorsque le stress envahit notre quotidien, et que les conflits semblent insurmontables ? L’assertivité est alors notre alliée, notre boussole. Elle nous guide vers un leadership éclairé, favorise l’émergence de notre autorité personnelle et nourrit notre capacité à fournir un feedback constructif. Grâce à elle, la persuasion devient un atout, une extension naturelle de notre personnalité. 

Le dialogue ouvert, la confiance en soi et la prise de parole en public ne sont plus des défis, mais des opportunités à saisir pour développer son assertivité. Et que dire de l’auto-évaluation, des stratégies de négociation et de l’honnêteté ? Ce sont des piliers sur lesquels s’appuie notre assertivité, pour exprimer nos besoins et nos sentiments avec justesse et authenticité. 

À lire aussi : Comment s’affirmer avec succès ?

L'assertivité est un mode de communication 

Elle se réfère à la capacité de s’exprimer et de défendre ses droits et ses opinions de manière claire, directe et respectueuse, tout en respectant également les droits et les opinions des autres. 

 Dans les faits, dire les choses sans passivité et/mais sans agressivité, c’est aussi une posture que l’on caractérise usuellement par 7 propositions. 

1. Respect de soi-même 

  • Le respect d’autrui ne doit pas s’exercer au détriment du respect que l’on accorde à soi-même 
  • Dans la négation de soi, même si l’on est généreux, on reste absent et inefficace 
  • Écouter l’autre mais s’écouter soi, dans un esprit réellement communicant 

2. Respect d’autrui 

  • Un individu n’est pas uniquement ce qu’il nous montre, il est aussi tout ce qu’il a vécu et toute son histoire. 
  • Ce que nous considérons trop souvent comme une attaque personnelle n’est en fait qu’une tentative (consciente ou non) de l’autre pour exprimer ce qu’il ressent. 
  • Lui donner l’opportunité de s’exprimer et d’être entendu permet de désamorcer les bombes relationnelles. 

3. Différencier le quelqu’un du quelque chose (La dissociation de l’homme de l’objet, chose ou concept est essentielle) 

  • Avoir plus de considération pour l’individu (l’autre et soi-même) que pour le propos (ce que l’on échange) 

4. S’ouvrir avant d’expliquer 

  • Ouvrir d’abord mon esprit, ensuite je peux transmettre des informations 

5. Oser entendre 

  • Ne pas avoir peur de s’ouvrir à ce que l’autre a à dire 
  • Humaniser ses comportements et se détendre un peu … 

6. Oser dire 

  • Ne pas se taire sous prétexte de ménager l’autre, nous craignons en fait sa réaction, ou avons honte de nous affirmer. 
  • C’est plus cette peur qu’un souci de délicatesse qui nous anime quand nous n’osons pas dire 
  • Le risque est alors d’adopter involontairement une attitude frustrée ou coléreuse 
  • Les échanges deviennent complexes, tendus, stressants, stériles, voire destructeurs 

7. Dire et gérer le retour (feedback) 

  • On ose dire, mais on sait aussi rester présent pour entendre et pour gérer (si nécessaire) le retour que l’autre nous adresse. 
  • Ce qui est important, c’est d’être capable d’accueillir le retour que l’autre nous adresse et de l’accompagner. 
développer son assertivité

Le développement de l'assertivité peut être effectué en suivant plusieurs étapes 

1. Apprendre à se connaître soi-même 

Il est important de comprendre ses propres valeurs, besoins, désirs et limites pour être capable de s’exprimer de manière claire et directe.

2. Savoir écouter les autres 

Il est important d’être à l’écoute des autres et de se montrer empathique pour bien comprendre leurs idées, besoins et limites. 

3. Apprendre à dire "non" 

Savoir dire « non » est important pour respecter ses propres limites et ne pas se laisser emporter par les pressions ou les demandes des autres. 

4. Utiliser des phrases "je" 

Utiliser des phrases « je » plutôt que « tu » ou « il » permet de s’exprimer de manière claire et directe en prenant responsabilité de ses propres opinions et sentiments. 

5. Pratiquer la gestion des conflits 

 Savoir gérer les conflits est essentiel pour défendre ses opinions de manière assertive tout en respectant les opinions des autres. 

6. Se concentrer sur les solutions 

Plutôt que de se concentrer sur les problèmes, le focus doit être mis sur les solutions et les résultats qui répondent aux besoins de chacun. 

7. Persévérer et pratiquer 

Comme pour toute compétence, l’assertivité doit être pratiquée régulièrement pour être efficace.  

Résumé

En somme, le développement de l’assertivité est un processus graduel qui peut être réalisé en pratiquant les différentes étapes présentées précédemment. L’important est de rester à l’écoute de soi-même tout en préservant le respect des opinions et des valeurs des autres. De la gestion du stress au dialogue ouvert, de la confiance en soi aux stratégies de négociation, chaque étape est essentielle pour affiner votre assertivité. C’est un engagement envers vous-même, visant à exprimer vos besoins et sentiments de manière efficace tout en préservant l’harmonie relationnelle.  

Chez Issho, nous incarnons ces principes d’assertivité dans chacune de nos séances de coaching. Notre mission est de vous accompagner sur le chemin de l’auto-affirmation, tout en respectant les valeurs d’écoute active et de respect mutuel qui sont au cœur de notre approche. 

Découvrez nos accompagnements