La définition du mot coaching est très vague, on trouve des coachs de vie, des coachs de yoga, des coachs sportifs, des coachs comportementaux. 

issho adapte les méthodes et les ambitions d’un coach de sportif de haut niveau au business coaching et plus particulièrement à l‘Executive Business Coaching.

Le dirigeant est un profil particulier, très proche de celui d’un sportif de haut niveau. Comme un sportif dans sa carrière, il a des moments de vérité clés, des points de passage sur lesquels il est nécessaire de se remettre en question pour progresser, souvent sur des sujets et des thématiques sur lesquelles il est naturellement doué d’ailleurs. Le but du coaching de dirigeant, c’est d’aider un dirigeant à passer des étapes clés  dans son parcours personnel et professionnel. Il s’agit là d’un coaching business qui a pour vocation d’améliorer la performance, autrement appelé coaching de performance.

coaching de dirigeant chez issho

1. Le coaching de dirigeant, de quoi s'agit-il ?

Au sein d’issho, nous comparons le coaching de dirigeant au coaching d’un sportif de haut niveau. Le coaching a débuté dans le monde du sport et s’est développé dans les entreprises pour aider et accompagner les équipes à atteindre leurs objectifs et développer leurs performances. Le coaching du cadre dirigeant est ensuite arrivé.

Le coaching de dirigeant (Executive Business Coaching), comme le coaching du sportif, s’inscrit dans la durée, généralement le coaching se déroule sur des périodes de 9 à 12 mois, il est rare qu’il soit inférieur à 6 mois. L’Executive Business Coaching est un accompagnement individualisé. Il s’agit d’identifier et de travailler en profondeur sur la posture du dirigeant coaché et sur le changement de ses pratiques. Le rôle du coach consiste à accompagner le dirigeant dans sa démarche, de la prise de conscience, de la nécessité de changer jusqu’à la réalité du changement et des conséquences associées. 

Le coaching consiste à donner les clés pour remettre en question l’existant, identifier les éventuels freins, les options à déployer ainsi que les actions à mettre en œuvre. Le coach utilise le questionnement, les mises en situations, ainsi que les outils traditionnels du coaching pour accompagner le cheminement du dirigeant.

Comment structurer cet accompagnement ?

Le dirigeant doit s’assurer qu’il alloue suffisamment de temps dans son agenda pour 2 ateliers par mois ou un atelier toutes les 3 semaines au minimum (ateliers d’une durée de 2h30 à 3h). un suivi inter-atelier est organisé pour s’assurer de la bonne mise en œuvre et “débriefer” sur les options mises en place. Enfin, le coaching permet de répondre à la solitude du dirigeant en face de situations qui surviennent. C’est ce qu’on appelle la “hotline”: le coach est toujours disponible dirigeant afin de l’aider sur des sujets d’urgence.

2. Quels sont les bénéfices de ce coaching pour les dirigeants ?

issho s’attache très fortement au double bénéfice professionnel et personnel. Ceci d’autant plus que l’entrepreneur, le dirigeant d’une entreprise est une personne qui a tendance à ne pas s’écouter et ne compte pas son temps (… comme le sportif de haut niveau…). Le premier bénéfice consiste, pour le dirigeant, à qualifier sa situation actuelle et quel est son besoin ? Que veut-il changer ? Quelle situation vécue veut-il ou veut-elle ? en quoi est-il ou est-elle le moteur et/ou l’amplificateur du développement de son équipe, de son entreprise. L’un des bénéfices majeurs est systématiquement, pour le dirigeant, de mieux gérer son temps et la façon dont il va faire progresser son équipe pour améliorer leur performance et celle de l’organisation.

Nous constatons ensuite des bénéfices qui sont purement liés à des éléments spécifiques d’acquisition de compétences, que ce soit des compétences molles ou moins subtiles, des compétences plus structurelles de pilotage de son entreprise et/ou d’organisation de son équipe.

Voici quelques exemples de bénéfices : 

  • Développer son leadership
  • Créer une vision claire et commune de l’avenir
  • Définir les enjeux stratégiques
  • Améliorer les relations au sein d’une équipe
  • Optimiser la performance des collaborateurs
  • Mettre en place un système de gestion efficace
  • Atteindre les objectifs de réussite

Nos accompagnements permettent au dirigeant de verbaliser, de formaliser et de conscientiser ce qu’il souhaite améliorer.

3. Pourquoi opter pour le coaching de dirigeant ?

Premièrement, tout le monde n’est pas “coachable”. Prendre la décision de suivre un coaching demande beaucoup d’humilité de la part du dirigeant et une vraie volonté de se remettre en question.

Pourquoi et comment un cadre dirigeant opte pour le coaching de dirigeant ? Il est à une étape importante de son parcours, le dirigeant souhaite se remettre en question et se dit prêt à changer. Le coach peut l’accompagner dans cette transition de changement et de questionnement.

  • Éviter la solitude du dirigeant
  • Améliorer et développer son leadership
  • Clarifier ses besoins et ses motivations

L’avantage dans ces coachings est l’effet miroir, entre pairs, et l’approche méthodologique. L’Executif Business Coach est neutre et n’a aucune attente envers le cadre dirigeant. Le coach se trouve dans une posture bienveillante et accompagne le dirigeant dans son questionnement. 

4. Quelles sont les problématiques abordées ?

Généralement, les problématiques qui sont abordées lors des coachings, ce sont toutes les problématiques qui vont faire le quotidien du dirigeant d’entreprise. Comment je m’organise ? Comment j’organise mon entreprise ? Comment développer la performance de mes équipes ?

  • Management
  • Leadership lié à la posture et aux attitudes du dirigeant
  • Business
  • Équilibre entre vie professionnelle et personnelle

5. Comment se déroule un coaching de dirigeant ?

Le coaching est un processus de collaboration cadré et structuré et explicite. Il fait l’objet d’un “contrat” (au sens coaching du terme), avec un début et une fin. Cela ne veut pas dire que la collaboration entre le coach et le dirigeant s’arrête après 9 mois, elle peut prendre la forme d’autres “contrats”. Une relation de confiance entre le coach et le coaché s’installe.

Nos Executives Business Coach s’attachent à ce que le coaché ne devienne pas dépendant de son coach et que le coaching ne se transforme en “coach béquille”.

Le coaching repose sur un cadre et un processus clairs :  

En amont du coaching :

  • Besoin ressenti et exprimé par le dirigeant associé à la volonté d’être coaché : il s’agit d’un choix conscient ; il est parfois nécessaire de laisser du temps entre nos échanges avec un dirigeant et sa décision de d’être coaché. 
  • Choix du coach : la relation coach-coaché repose sur un choix intuitu-personæ, garantie de la confiance, d’intimité et de la puissance de la relation. 

Le coaching

  • Formalisation du contrat de coaching : la relation repose sur un besoin explicite et un cadre  
  • Coaching : le coaching est rythmé, selon des routines et des rituels systématiques. L’Executive Business Coach utilise des outils et méthodes adaptés au moment de vérité vécus par le dirigeant et à ses objectifs. 
  • Supervision : il est important de prendre du recul sur le coaching avec l’aide d’un superviseur pour apporter un regard extérieur sur les progrès du coaching. Il est à noter également que l’Executive Business coach est supervisé dans l’exercice de son activité.

À voir aussi : Déroulement d’un atelier de coaching

La conclusion

  • Conclusion du coaching : comme nous l’avons évoqué, un coaching a un début et une fin. Il est important pour le coaché et l’Executive Business Coach de tangibiliser les résultats du coaching pour clore le contrat et pour éventuellement identifier des axes nouveaux de progrès

6. Quels sont les outils utilisés dans le cadre d'un coaching de dirigeant ?

L’outil principal du coach est le questionnement et la posture associée, permettant de comprendre et faire comprendre, “faire prendre” conscience. Il permet au coaché d’aller au bout de sa logique et de prendre conscience des conséquences de celle-ci. 

En complément, le coach met à la disposition du coaché les outils l’aidant à formuler des options et trouver les moyens de mettre en mouvement ces solutions. 

Nous utilisons également des outils liés à l’analyse transactionnelle, des outils qui sont hérités de la neuroscience, des outils qui permettent de mieux comprendre, formaliser les talents et les drivers du coaché.  

La singularité de nos coachings de dirigeants au sein d’issho repose sur des méthodologies et des outils développés et adaptés aux moments de vérités spécifiques au métier du dirigeant à son développement. 

7. Devenir un EBC en coaching de dirigeant

Devenir coach de dirigeants au sein d’issho, c’est :

– en premier lieu, avoir une expérience significative de dirigeant d’entreprise, 

– souhaiter se former aux outils et aux techniques et postures de coaching,

– s’inscrire dans une volonté collective de développement au sein de l’équipe issho

 Nous formons des Executive Business Coachs pour développer leur posture et leur activité d’accompagnement des dirigeants et de leur équipe de direction. 

Ainsi, si vous souhaitez devenir EBC, ou acquérir la boîte à outils et la posture du coach professionnel pour vos fonctions, nous vous invitons à assister à l’une de nos prochaines sessions.

Articles similaires