Devenir coach professionnel est un parcours qui nécessite engagement et détermination. Chez Issho Partners, nous favorisons particulièrement l’évolution des dirigeants d’entreprise vers ce rôle. Ainsi, nous allons vous expliquer comment transformer votre expérience de dirigeant en compétences de coaching. 

Pourquoi faire appel à un coach professionnel ? 

Les entreprises font appel à un coach professionnel pour accompagner un cadre ou une équipe de direction Comex ou Codir pendant une période déterminée. Son rôle est d’accompagner et d’entrainer le client à atteindre les objectifs fixés, tout en laissant les décisions entre ses mains. L’Exécutif Business Coach (EBC) est considéré comme un facilitateur ou un accélérateur, jouant le rôle d’avocat du diable en aidant le client à définir une vision en conscience et en l’en rendant responsable jusqu’à sa réalisation. Le coach va challenger le coaché lorsqu’il doit prendre des options, des décisions tout comme dans les situations complexes.

Quels profils se forment au coaching professionnel ?

Lorsqu’on explore les profils se tournant vers le coaching professionnel, nous constatons une diversité étonnante. De nombreux individus, venant d’horizons variés, aspirent à embrasser cette carrière. D’une part, il y a  

  • Des personnes en reconversion professionnelle cherchant à ajouter une corde à leur arc ou à faire du coaching leur activité principale.  
  • Des consultants ou formateurs souhaitent enrichir leur palette de compétences.  
  • Des professionnels des ressources humaines, envisageant d’appliquer le coaching à titre individuel ou au sein de leur organisation. 

Cependant, chez Issho Partners, notre cible est assez spécifique. Nous privilégions les dirigeants d’entreprise ou ex-dirigeants. Pourquoi ? Leur expérience et leur expertise managériale et stratégique font d’eux des candidats idéaux pour une transition réussie vers le coaching professionnel. Ainsi, en combinant leur expérience de dirigeant avec une formation solide au coaching, ils peuvent offrir un accompagnement de grande valeur à leurs futurs clients. 

Quelles sont les compétences clés pour devenir un EBC ? 

Outre votre expérience en tant que dirigeant, certaines qualités sont essentielles pour devenir coach professionnel. Nous recherchons des individus dotés d’empathie, de patience et d’une capacité à écouter activement. Par ailleurs, la capacité à challenger de manière constructive, l’adaptabilité et le respect de la confidentialité sont également primordiaux. Ces qualités vous permettront d’établir une relation de confiance avec vos clients et de les aider efficacement à atteindre leurs objectifs. 

L’ensemble des 8 items développés ci-après sont des prérequis, ils ne préjugent pas de la réussite du Coach, ils favorisent son apprentissage lorsqu’il intégrera le groupe dans lequel il se formera aux outils, aux techniques et aux méthodes de l’Exécutif Business Coaching.  

  • L’expérience 
  • La formation 
  • Le questionnement pour inciter à la réflexion 
  • L’écoute empathique 
  • Être critique et maîtriser la résolution de problèmes 
  • La pédagogie 
  • Le plaisir 
  • Le commerce 

1. L'expérience

En général, ce sont les cadres supérieurs qui se lancent dans une carrière d’EBC et ce n’est pas un hasard. Cela s’explique par le fait qu’en plus des compétences requises, il est indispensable d’avoir des compétences relationnelles et comportementales pour exercer ce métier.  Avoir au moins 15 ans d’expérience en tant que cadre ou dirigeant, avec des responsabilités de gestion d’équipe, est un prérequis pour acquérir les compétences nécessaires pour réussir dans ce rôle. Ces années d’expériences lui permettront d’identifier facilement les points forts et les potentiels domaines d’amélioration de son client.

2. La formation

Corollaire à l’expérience, il est nécessaire de s’initier aux techniques et méthodes du coaching, qui offriront au coach un support pédagogique fort. (Compétence du coach et sa connaissance de lui-même, outils du coaching et du consulting, moments de vérité de l’organisation, performance et efficacité du collectif, co-développement). Au total, c’est chez issho près d’un mois que les futurs coachs sont formés la première année, et en moyenne 15 à 18 jours dès la seconde. 

3. Le questionnement pour inciter à la réflexion

Avoir une maîtrise parfaite de l’art du questionnement. En général, la technique consiste à creuser pour encourager l’autre à se dévoiler et à partager son expérience. Si vous ne connaissez pas la façon de poser les bonnes questions, de nombreux ouvrages existent sur le sujet, rien ne remplacera les simulations effectuées lors de votre formation. La curiosité est une qualité appréciée chez un coach exécutif, car il doit être prêt à remettre en question l’approche de l’autre.  

4. L'écoute empathique

Tout au long du coaching, un coach de valeur se rappellera qu’il ne s’agit pas de lui. Il a également une capacité d’écoute et tout ce qui peut contribuer à la réussite de son coaché l’intéresse. Il est obsédé par la façon dont il peut rendre service aux dirigeants qu’il accompagne.     

5. Être critique et maîtriser la résolution de problèmes 

Le coach comme le leader examine toutes les informations et considère tous les faits avant de prendre une décision éclairée. C’est la base d’une bonne réflexion critique, qui permet également d’élaborer une stratégie intelligente pour résoudre un problème. L’EBC doit être également un bon résolveur de problèmes. Il doit identifier et résoudre les défis professionnels, qu’ils soient prévus ou imprévus. 

6. La pédagogie

Accompagner un client implique la transmission de savoir-faire et de savoir-être. Vous devez donc être capable d’enseigner, à savoir d’expliquer de partager et de faire mettre en pratique vos expertises par un autre. La maîtrise des «  mad skills et soft skills » est également un art.

7. Le plaisir

Un bon coach trouve sa satisfaction dans le développement de son client, en voyant ses capacités, ses compétences interpersonnelles et ses réflexions stratégiques progresser. Lorsqu’il met son client au défi, il le fait avec franchise et bienveillance…   

8. Le commerce

Avoir une capacité commerciale, en effet et même si le coaching de dirigeant n’est plus considéré comme une maladie honteuse, il n’est pas rare de devoir pousser les portes et tirer les sonnettes …  

Enfin et tout aussi important que les points précédents, le « Leadership », il est avec la formation à la base de la réussite d’un Exécutif Business Coach.  Le meilleur moyen d’acquérir des compétences en leadership est d’occuper un poste de haut niveau ou de direction au sein de votre organisation. Cela vous permettra de remplir tous les critères nécessaires pour devenir un coach exécutif. (gestion d’équipe, résolution de problèmes, style d’apprentissage, …) 

Comment devenir coach professionnel ? 

Chez Issho Partners, le parcours pour devenir coach professionnel est bien défini. Tout d’abord, vous devez avoir été dirigeant d’entreprise ou ex-dirigeant. Cette expérience vous donne une base solide pour comprendre les défis auxquels sont confrontés vos clients. 

Ensuite, il est impératif de suivre notre formation Executive Business Coach. Cette formation vous fournira les outils et techniques nécessaires pour devenir un coach efficace. De plus, elle vous permettra de compléter votre expérience de dirigeant avec des compétences spécifiques en coaching. 

devenir coach professionnel

Résumé

En somme, devenir coach professionnel chez Issho Partners est un parcours qui exige engagement et détermination, mais qui est également enrichissant et valorisant. Nous sommes là pour vous aider à chaque étape du chemin, en vous fournissant les outils et le soutien dont vous avez besoin. Contactez-nous pour commencer votre voyage en coaching aujourd’hui.